Côte d’Ivoire / CHU et centres de santé – Les agents contractuels en grève aujourd’hui, mardi 21 mai

Le Syndicat national des ex-agents déflatés et contractuels de la santé et assimilés (SYNADES) entre en grève, à partir de ce mardi 21 mai 2024, sur l’ensemble du territoire ivoirien pour des salaires impayés de 2 à 17 mois. L’information a été livrée par ledit syndicat, hier, lundi 20 mai 2024. La grève va se dérouler dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) , à l’Institut de cardiologie deTreichville, les centres de santé, les hôpitaux généraux, etc.

L’arrêt de travail du lundi 13 mai dernier était suspendu compte tenu de la rencontre qu’il y a eu, le vendredi 10 mai 2024, entre le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba, le Synades, les directeurs de certains EPN (établissements publics nationaux) et les structures prestataires de services qui emploient les contractuels grévistes.

Au terme de la rencontre, les structures qui doivent les salaires aux contractuels avaient pris  l’engagement de s’exécuter au plus tard le 17 mai ; 2024 dernier. Malheureusement, n’y fit. C’est la raison pour laquelle le Synades a décidé de faire la grève, ce mardi 21 mai 2024, sur l’entendue du territoire national.  Les autres revendications du Synades sont la revalorisation catégorielle, la prime de transport, le non-respect du SMIG (75 000 FCFA) etc. Il y a eu plusieurs suspensions consécutives aux mots d’ordre de grève du Synades. A’ savoir le 19 mai 2020, le 06 août 2020, le 19 octobre 2021, le 06 avril 2022, le 25 juillet 2022, le 03 décembre 2022, le 19 avril 2023, le 30 juillet 2023 et le 11 décembre 2023.

Les grévistes sont des contractuels de l’Etat de Côte d’Ivoire via le dossier d’appel d’offres (DAO). Cela donne l’occasion aux prestataires de gestion de main d’œuvre de soumissionner. Le prestataire qui est retenu par l’administration publique reçoit les salaires donnés par l’Etat de Côte d’Ivoire. Ensuite, ce prestataire procède au virement des salaires des contractuels par voie bancaire. Les prestataires sont Cafor Lis, Aneh-Ci Lmo, Azing Ivoire, Copades, Seghor, Netsi et les autres structures exerçant au sein du ministère de la Santé.

Nedson Djinsou

Légende photo : Une vue du centre hospitalier universitaire de Treichville (Abidjan).

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié