Edouard Djouha Kéhi, sénateur du Cavally : « Le RHDP doit lutter aussi pour la prospérité de chaque citoyen »

Edouard Djouha Kéhi, sénateur de la région du Cavally, s’est adressé, le mercredi 24 janvier 2024, à Bloléquin, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, aux militants de son parti, le RHDP, le parti au pouvoir. Les militants sont venus nombreux, dans le cadre d’une cérémonie de présentation à leur mentor local et de soutien à la CAN 2023 organisée en terre ivoirienne.

Le président de la commission de sécurité du Sénat ivoirien, a mis à profit ce moment de communion, pour aborder plusieurs thématiques touchant à la vie sociopolitique ivoirienne.  Notamment sur le plan social en matière du vécu des populations. « Nous sortons d’un contexte où les voix des marginalisés étaient étouffées. C’est pourquoi nous devons rester fermes dans notre détermination à responsabiliser et à relever ceux qui sont dans le besoin. A prêter main forte à ceux qui ont trébuché et à lutter non seulement pour notre prospérité individuelle mais aussi et surtout pour la prospérité de chaque citoyen », a soutenu Edouard Djouha Kehi.

« L’an 2024 est une année de veillée d’armes politique »

 Faisant allusion à certains cadres du RHDP sanctionnés pour indiscipline caractérisée puis réhabilités récemment. Le leader local du RHDP qui a fait plusieurs dons à ses partisans n’a pas passé sous silence les péripéties de la longue lutte qui a conduit Alassane Ouattara au pouvoir.

« Soyons la lueur d’espoir dans un monde où la division semble s’accroître, où les minorités extrémistes semblent inonder les majorités pacifiques, où la vente est souvent obscurcie relève », a indiqué l’ancien président du groupe parlementaire RHDP  au Sénat.  Qui par ce rassemblement organisé au siège local du parti présidentiel, entend mettre en ordre de bataille le RHDP du département de Bloléquin en vue de l’élection présidentielle d’octobre 2025.

« L’an 2024 est une année de veillée d’armes politique par rapport à l’importante échéance électorale de 2025 », affirme le parrain de la cérémonie meublée par les informations sur les statistiques du fichier des militants du RHDP au niveau local.

Le mouvement Kaoka baptisé

 Cette cérémonie consacre aussi le baptême du mouvement de masse du RHDP du nom de Kaoka visant à promouvoir le parti présidentiel sous l’égide de son parrain, le sénateur Edouard Djouha Kéhi. L’ancien maire de Bloléquin se dit conscient que tout ne sera pas en rose pour son parti politique pendant les joutes électorales à venir. « La conquête des suffrages électoraux, la mobilisation des troupes, le scellage d’alliance et coalitions politiques vont foisonner, tant chaque groupement politique voudra s’octroyer la majorité des électeurs. Face à ces défis et incertitudes croissants, il est crucial pour nous de fortifier nos rangs », indique-t-il.

Non sans soutenir que le peuple ivoirien continue de faire confiance au président Alassane Ouattara.Cela s’est traduit par les derniers scrutins régionaux, municipaux et sénatoriaux intervenus en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi le sénateur Edouard Djouha Kéhi a précisé qu’ « il nous appartient de maintenir la nation sur la voie de l’unité, de la liberté, du développement et de la démocratie ».

Prince Solaire

Envoyé spécial à Bloléquin

Légende photo :  Le sénateur Edouard Djouha Kéhi, issu du RHDP, s’adressant aux militants de son parti à Bloléquin.

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié