Nouvelle direction du PDCI-RDA – Tidjane Thiam dévoile son « commando »,  Sylvestre Emmou remplace Kakou Guikahué

Dr. Sylvestre Emmou est le nouveau second pion central du PDCI-RDA, après son président Tidjane Thiam. Désigné secrétaire exécutif du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire, le maire de la commune de Port-Bouët, dans le District autonome d’Abidjan, remplace à ce poste le professeur Maurice Kakou Guikahué, désormais Haut conseiller du District Goh-Djiboua, selon le nouvel organigramme rendu public, ce mardi 5 mars 2024, à la Maison du PDCI-RDA d’Abidjan-Cocody.

On connaît désormais le « commando » de Tidjane Thiam,  les hommes et les femmes qui l’accompagneront  dans sa mission de ramener le PDCI-RDA au pouvoir en 2025. Au niveau du secrétariat exécutif du parti septuagénaire,  Dr. Sylvestre Emmou est le patron. Il a été nommé avec plusieurs autres personnalités à des postes clés. Ces nominations couvrent un large éventail de domaines, allant de l’économie et du social à la communication, en passant par la mobilisation, la formation, la sécurité et bien d’autres. Chaque secrétaire exécutif a des responsabilités spécifiques et est chargé de travailler pour le développement et le rayonnement du PDCI-RDA sur l’ensemble du territoire national.  Ainsi , par exemple, l’ancien ministre Jean-Louis Billon est nommé secrétaire exécutif chargé de l’Entreprenariat et des relations avec le secteur privé.

Le président du PDCI-RDA a aussi créé de nouvelles structures. Ce sont les Hautes Représentations du président du PDCI-RDA pour les 14 districts autonomes du pays et la diaspora. Elles ont pour mission de représenter le président du parti dans le district, d’œuvrer à l’implantation et au rayonnement du parti dans le district, de veiller à la mise en œuvre du programme du président à l’échelle du district, d’assurer la coordination des activités des délégations relevant du district, de veiller à la mise en place du personnel politique du parti sur le territoire du district, de coordonner toutes les activités relatives aux opérations électorales à l’échelle du district ou de la diaspora, et de faire toute proposition pertinente au président du Parti.

Chaque Haute Représentation pour le district ou la diaspora est composée d’un ou plusieurs Hauts conseillers, d’un Haut Représentant du président du PDCI-RDA, d’un ou plusieurs Rapporteurs, d’un ou plusieurs secrétaires, et d’une Cellule support du district (CSD). La CSD est mise en place pour aider le vice-président, Haut Représentant du président du Parti. L’organisation de la CSD est proposée par le vice-président et validée par le président du parti. Les missions affectées à chaque membre de la CSD font l’objet d’une feuille de route avec des objectifs précis. L’objectif qui est visé est de renforcer la présence et l’influence du PDCI-RDA à travers le pays et au sein de la diaspora dans l’optique de l’élection présidentielle de 2025.

A ce niveau aussi, plusieurs vice-présidents, Hauts Représentants du président du PDCI-RDA, ainsi que des membres des CSD du pays. Le vice-président du parti nommé dans un district est l’interface de référence du président du parti dans ledit district. Il a la pleine responsabilité de la réalisation des objectifs fixés par le Président du parti dans l’ensemble des régions du district. Il est assisté dans la conduite de ses missions par un ou plusieurs rapporteurs et un ou plusieurs secrétaires.

Le vice-président est autorisé à avoir recours à toute expertise interne ou externe pour aider au renforcement de la qualité de ses missions, avec l’autorisation du président du parti. Les charges nécessaires à la réussite des missions du vice-président sont prises en charge par le parti, elles doivent être budgétisées en liaison avec l’instance en charge des Finances du parti et validées par le président du parti.

Toute cette nouvelle organisation du vieux parti de Côte d’Ivoire, selon le président Tidjane Thiam, souligne l’importance de la coordination et du soutien au niveau des districts pour le développement et le rayonnement du PDCI-RDA sur l’ensemble du territoire national. Elle témoigne surtout de l’engagement du parti à renforcer sa présence et son influence à travers le pays en vue des élections présidentielles prévues en 2025.

Robert Krassault

ciurbaine@yahoo.fr

 Légende photo : Tidjane Thiam, le nouveau président du PDCI-RDA,  a dressé un nouvel organigramme du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire.  

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié