Transport aérien / Avitaillement des avions – Les travailleurs de Servair d’Abidjan grognent et menacent

Le mouvement d’arrêt de travail des 300 travailleurs de l’entreprise SERVAIR de l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Port, qui devait se dérouler du lundi 6 au jeudi 9 mai 2024, n’a duré que 24h. Les travailleurs qui ont suspendu leur mot d’ordre de grève vont reprendre le travail, ce mardi 7 mai 2024.

Le directeur de cabinet du ministère des Transports, a demandé, lors de la concertation avec le Syndicat des travailleurs de Servair à Abidjan (SYNTRA-SA), le lundi 6 mai 2024, au cabinet ministériel à Abidjan-Plateau, de mettre un terme à l’arrêt de travail. Il a promis l’implication du ministère dans la résolution du contentieux entre les travailleurs et la direction générale de Servair. Le Syntra-Sa est plutôt pour la suspension du mot d’ordre de grève. Et qu’en cas de non-consensus, l’arrêt de travail reprendra. Une rencontre est prévue, ce mardi 7 mai 2024, entre le ministère des Transports, Servair et le Syntra-Sa.

L’augmentation du salaire, le paiement des primes et des heures supplémentaires, le respect des jours de repos sont, entre autres, les revendications du Syntra-Sa. Pierre Hermann Adjé, délégué du personnel, a rappelé que le 27 février 2023, il y a eu un mouvement d’arrêt de travail. Il a révélé que les agents travaillent de 7h à 22h. Il trouve cela inadmissible. Pour lui, cela s’apparente à de la maltraitance. Des travailleurs reçoivent la prime de panier pour la nuit pendant que d’autres n’en perçoivent pas.

Le 20 janvier 2023, directeur général de l’entreprise, Mark Braastard, lors du dîner du nouvel an, au carré massina dans la zone aéroportuaire de Port-Bouët (Abidjan), avait appelé au sens de responsabilité des travailleurs à l’effet de booster les activités de l’entreprise. Il n’avait pas jugé utile de se prononcer sur les revendications des travailleurs. La société Servair Abidjan est spécialisée dans l’avitaillement des avions.

Nedson Djinsou

Légende photo : Une vue des travailleurs de Servair d’Abidjan durant l’arrêt de travail du lundi 6 mai 2024. 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié