30 ans après la mort d’Houphouët-Boigny – Son héritage politique profondément malmené

C’est un PDCI-RDA englué dans une crise aux ramifications multiples, à quelques jours de son 8e congrès extraordinaire qui se tiendra le 16 décembre prochain, qui célèbre ce jeudi 7 décembre 2023 à Yamoussoukro, capitale politique et administrative ivoirienne, le trentième anniversaire du décès de son fondateur, Félix Houphouët-Boigny, premier président de la République de Côte d’Ivoire et « père » de la nation ivoirienne qui ne cesse de se forger au gré des épreuves et des drames collectifs.

Fondé en 1946 par Félix Houphouët-Boigny et ses compagnons de lutte, le PDCI-RDA est passé du statut de parti unique, parti d’Etat (1960-1990) à celui de formation politique du contexte du multipartisme (depuis 1990). Durant cette longue période du multipartisme qui fait aujourd’hui 33 ans, le PDCI-RDA sous la houlette d’Henri Konan Bédié n’a pas réussi à sauvegarder l’héritage politique de Félix Houphouët-Boigny. Un héritage qui a deux axes fondamentaux : la paix en Côte d’Ivoire et la paix au sein du PDCI-RDA.

Avec le coup d’Etat militaire de 1999, la rébellion armée de 2002, la guerre post-électorale de 2010-2011 et la crise politique sanglante de 2020 dans lesquels le PDCI-RDA était soit victime, soit l’un des acteurs principaux, la formation politique créée par Houphouët-Boigny ne s’est pas efforcée de préserver, à l’échelle du pays, la valeur cardinale chère à son fondateur.

Au niveau interne au PDCI-RDA, même réalité, à travers la crise qui a abouti au départ de plusieurs cadres et militants du parti avec à leur tête Alassane Ouattara, Djény Kobenan, Henriette Dagri Diabaté. Tous soutenus par Philippe Grégoire Yacé, compagnon de lutte de Félix Houphouët-Boigny. Ces cadres et militants ayant quitté le PDCI-RDA ont fondé en 1994, un parti politique dénommé le Rassemblement des Républicains (RDR).

29 ans après la naissance du RDR sorti des entrailles du PDCI-RDA, le parti politique créé par Félix Houphouët-Boigny fait face à une deuxième grande crise interne. Consécutive au décès, le 1er août 2023, d’Henri Konan Bédié, successeur d’Houphouët-Boigny, cette crise est liée à la succession du président décédé. Le PDCI-RDA pourra-t-il éviter un autre scénario semblable à celui du RDR et ramener enfin le parti politique dans la philosophie de Félix Houphouët-Boigny qui prônait la paix au sein de sa formation politique ? Nous le saurons lors du prochain congrès extraordinaire du plus vieux parti politique ivoirien. En attendant la tension est vive au sein PDCI-RDA.

Didier Depry

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié