Accueil collectif de loisirs pour les mineurs – Des promoteurs socioculturels et éducatifs formés

Le ministère du Tourisme et des Loisirs via sa Direction générale des Loisirs a organisé un séminaire-résidence de formation dédié aux promoteurs des accueils collectifs de loisirs pour mineurs (ACLM), en partenariat avec les Centres d’entraînement aux méthodes actives de Côte d’Ivoire (CEMEA-CI). C’était les samedi 2 et dimanche 3 décembre 2023 à l’hôtel Djigui sis à Cocody-Attoban. Le séminaire a tourné autour du thème « L’organisation de A à Z d’un accueil collectif de loisirs pour mineurs dans les espaces, les parcs et les établissements des loisirs ».

De nombreux promoteurs de loisirs socioculturels et éducatifs y ont pris part. Ils ont eu l’occasion de renforcer leurs capacités. Il a surtout été question de relance et de dynamisation du secteur des loisirs, notamment les activités en faveur des populations enfants et mineurs. Cette formation-renforcement des capacités a été animée par des spécialistes avec à la clé visite d’espace de loisirs pour mieux appréhender les conditions d’accueil, de prise en charge des publics et de mise en œuvre des activités de loisirs pour les mineurs.

Il s’est également agi pour la direction générale des loisirs, de permettre aux promoteurs de s’approprier les missions de la direction des parcs de loisirs, d’attraction et des jeux numériques. Laquelle direction veille à la fiabilité et à la conformité aux normes des espaces, infrastructures et équipements techniques et professionnels des installations de loisirs, ainsi que les référentiels et outils spécifiques au secteur des loisirs qui se développe de plus en plus en Côte d’Ivoire.

Pour Mamadou Kéita, directeur des parcs de loisirs, d’attraction et des jeux numériques au ministère du Tourisme et des Loisirs rattaché à la direction générale des Loisirs, la rencontre avait « pour ambition de former et de renforcer les capacités de toutes celles et tous ceux qui participent du développement des loisirs en Côte d’Ivoire. Notamment les loisirs en faveur des mineurs. Donc tous ceux qui ont entre 0 et 18 ans. Il était important pour nous de le faire parce que nous avons constaté qu’il y a nombre important aujourd’hui de personnes, soit des individus, soit des entreprises qui organisent des séjours, des centres de vacances, des centres de loisirs, des activités de loisirs dans des espaces de loisirs pour des enfants, pour des jeunes. Il était, en outre, impérieux que nous leur apportions un certain nombre d’informations, d’éléments qui permettent effectivement de réguler ces activités, parce que nous devons préserver l’intégrité physique, morale, affective des enfants en Côte d’Ivoire. Et puisque les enfants sont l’avenir, le devenir d’un pays, il nous a semblé important, et à la demande de notre ministre, M. Siandou Fofana, de sensibiliser toutes ces structures qui, aujourd’hui, se créent de plus en plus pour apporter un bien-être aux enfants, mais aussi aux adultes. Mais, bien sûr, nous allons exclusivement parler des enfants aujourd’hui ».

Marcellin Boguy 

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié