Lutte contre la concurrence déloyale – La LONACI renforce son système

La concurrence déloyale imposée à la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI) par les organisateurs des jeux illégaux touche quasiment tous les segments des jeux, du pari mutuel urbain au loto en passant par le pari sportif.  Le décret adopté, le mercredi 06 décembre 2023, en conseil des ministres de Côte d’Ivoire permettra à la LONACI de combattre cette concurrence déloyale ainsi que la fraude. Le Directeur général de la LONACI, M. Dramane Coulibaly, président de l’Association des Loteries d’Afrique, a animé un point de presse, le lundi 11 décembre 2023, au siège de son entreprise, à Abidjan-Marcory, pour expliquer le bien-fondé de ce décret non sans situer les enjeux.

Le décret portant régime des jeux concédés à la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI), au dire de Dramane Coulibay, est une décision importante qui va impacter positivement le secteur des jeux de hasard en Côte d’Ivoire. En ce sens que les moyens de lutte déployés jusqu’à présent par la LONACI se sont révélés insuffisants face à l’ampleur du phénomène. Il se réjouit de ce que le décret va permettre de mieux contrôler le secteur afin d’en exploiter tout le potentiel pour le bien-être de la population de Côte d’Ivoire. La décision, a-t-il révélé, était très attendue par les acteurs de la filière des jeux de hasard car porteuse de progrès.

Pour M. Dramane Coulibaly, la nouvelle loi permettra de poursuivre l’organisation du secteur national des jeux de hasard, de le moderniser et d’en maîtriser le développement. « Il y va de l’intérêt national aussi bien en termes financiers qu’au regard des questions de sécurité et de cybercriminalité », a-t-il confié. Avant de rappeler qu’en 2021, l’Etat a signé avec la LONACI, une convention de concession conforme à la nouvelle loi. Et que la loi de 2020 a défini le cadre globale d’organisation du secteur des jeux de hasard et précisé les rôles des différents acteurs.

Le Directeur général a avoué que la concurrence déloyale imposée à la LONACI par les organisateurs des jeux illégaux touche quasiment tous les segments de jeux, du pari mutuel urbain au loto en passant par le pari sportif. « Notre espoir est grand de voir le fléau des jeux illégaux être totalement endigué grâce aux dispositifs contenus dans ce décret », a-t-il conclu. Le Pari mutuel urbain (PMU), les machines à sous, le Loto Bonheur, Sportcash etc. sont les jeux touchés par la concurrence déloyale. Les risques sont la fuite de capitaux, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, les pertes financières de la LONACI, l’arnaque et l’addiction aux jeux vis-à-vis des populations etc.

Nedson Djinsou

Légende photo : M. Dramane Coulibaly, Directeur général de la LONACI (à droite), et son équipe sont déterminés à lutter contre la concurrence déloyale. A ses côtés, le DGA de la LONACI, M. Karim Ouattara, lors du point de presse.

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié