Ancien vice-président du FPI – Le professeur Firmin Krékré donne les raisons de son adhésion au RHDP

C’est une nouvelle adhésion de taille au profit du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), à 16 mois de l’élection présidentielle de 2025. Le professeur Firmin Krékré, vice-président du Front populaire ivoirien (FPI) chargé de la politique de sécurité et de défense, également vice-président en charge de la région du Goh (centre-ouest de la Côte d’Ivoire), a quitté le FPI pour déposer ses valises au RHDP. A noter que le professeur Firmin Krékré était le Secrétaire général de l’Agence nationale de stratégie et d’intelligence (ANSI), le service principal de renseignement, sous le régime de l’ancien chef d’Etat, Laurent Gbagbo.

D’où le grand intérêt de ce ralliement que le Coordonnateur principal du RHDP du Goh, Joachim Djédjé Bagnon,  a rendu public, le jeudi 13 juin 2024, en présentant officiellement, dans un tonnerre d’applaudissements, le nouveau cadre du RHDP, le professeur Firmin Krékré, aux militants et militantes du Goh, à l’occasion d’une réunion du RHDP qui s’est déroulée au foyer polyvalent de Gagnoa.

Accueil chaleureux pour Firmin Krékré et Franck Anderson Kouassi

 A cette occasion, un autre nouvel adhérant au parti dirigé par le président de la République, Alassane Ouattara, a été aussi présenté dans la même ambiance. Il s’agit de Franck Anderson Kouassi, ancien cadre du Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), formation politique dirigée par Laurent Gbagbo.

« J’ai décidé de rejoindre maintenant le RHDP parce que chaque chose a son temps. Les premiers pas, c’était d’être sur la liste RHDP dans le cadre des élections régionales dans le Goh en 2023 avec le président Djédjé Bagnon qui est un homme de confiance du président de la République, Alassane Ouattara. Le président Djédjé Bagnon m’avait demandé, il y a 5 voire 6 ans de venir travailler avec lui. Je trouve maintenant que le moment est venu pour répondre favorablement à son appel en m’ayant détaché d’un certain nombre de contraintes », soutient Firmin Krékré pour donner les raisons de son adhésion au RHDP.

Et de préciser : « Je n’ai pas trahi le FPI puisque j’avais prévenu le président Affi  N’Guessan de me décharger de plusieurs responsabilités parce que j’allais prendre du recul puis partir. Depuis plus d’une année, je n’assistais plus aux réunions ni aux manifestations du FPI. Affi N’Guessan m’avait dit d’attendre avant de partir, c’est ce que j’ai fait. Sachez que je ne suis pas du genre à faire semblant. Je suis un homme de principes ».

 « Je n’ai pas trahi le FPI, je suis un homme de principes »

 Au terme des élections régionales de septembre 2023 remportées dans le Goh par la liste du candidat RHDP, Joachim Djédjé Bagnon, sur laquelle il figurait, Firmin Krékré, élu conseiller régional, a été désigné président de la commission sécurité et protection civile du conseil régional du Goh.  Selon le professeur Firmin Krékré,  ses amis du RHDP tels que Djédjé Bagnon, feu Hamed Bakayoko, Cissé Bacongo, Adama Bictogo, Louis-André Dakoury Tabley , Alcide Djédjé, pour ne citer que ceux-là, lui ont toujours demandé de rejoindre le RHDP afin de « travailler ensemble pour la Côte d’Ivoire » au regard de ses compétences et son expérience.

Après le départ de l’ancien ministre, l’ambassadeur Alcide Djédjé, qui a créé, en 2018,  son parti politique dénommé Concorde puis a intégré le RHDP, c’est une autre grande figure du FPI, en la personne du professeur Firmin Krékré,  qui quitte Affi N’Guessan pour adhérer au parti d’Alassane Ouattara.

Didier Depry

Légende photo : Le professeur Firmin Krékré a quitté Affi N’Guessan pour rejoindre Alassane Ouattara pour de nouveaux défis.

 

 

 

 

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié