Construction d’un musée archéologique à Singrogo-Ahouaty – Françoise Remarck explique l’enjeu du projet

La Côte d’Ivoire sera bientôt dotée d’un musée archéologique. Il  sera construit à Singrogo-Ahouaty, dans la région de l’Agnéby-Tiassa. Au cours de la pose de la première pierre dudit musée, le jeudi 4 juillet 2024, la ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, a tenu à situer l’impact du projet sur la région hôte. A l’en croire, ce musée renforcera l’attractivité et la visibilité de la région de l’Agnéby-Tiassa, mais aussi générera des emplois, en particulier pour les jeunes. Par ailleurs, elle insistera qu’il mettra, en outre, en lumière les riches potentialités touristiques naturelles et culturelles de cette région.

Dans la même veine, elle a fait savoir que la pose de la première pierre du musée marquait une étape cruciale dans la valorisation et la préservation du riche patrimoine archéologique ivoirien. Tout en reconnaissant que « Singrogo-Ahouaty, avec ses vestiges historiques et ses trésors enfouis, est un site d’une importance inestimable pour comprendre notre passé et enrichir notre héritage culturel commun ».

Quant à l’ambassadrice de la Confédération de Suisse, SEMme Anne Lugon-Moulin, elle a soutenu que le projet sera emblématique pour l’histoire et le patrimoine de la Côte d’Ivoire. Et elle s’est réjouie du fait que c’est la première fois en Afrique subsaharienne depuis dix ans que le gouvernement de son pays affecte un montant considérable (51.825.000 Fcfa) à la conservation du patrimoine.

« Notre choix s’est porté sur la Côte d’Ivoire. Et nous allons cofinancer la construction et l’équipement de ce premier musée archéologique de Côte d’Ivoire qui se fera sous l’égide d’un partenariat public-privé entre le ministère de la Culture et de la Francophonie de la Côte d’Ivoire, l’Office fédéral de la Culture, organe compétent de la Confédération suisse, et l’entreprise privée Ivoire Hydro Energy. C’est l’un des premiers musées du genre en Afrique de l’Ouest », a-t-elle soutenu.

Le ministre Pierre N’Gou Dimba, en sa qualité de président du Conseil régional de l’Agnéby-Tiassa, a affirmé que la collaboration entre la Suisse et la Côte d’Ivoire vient clore une série de soutiens innovants en matière culturelle. Puis a ajouté que le musée archéologique de Singrogo-Ahouaty servira de cadre de formation pour les étudiants de la Faculté d’archéologie de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody.

Marcellin Boguy 

 Légende photo : La pose de la première pierre du musée d’archéologie de Singrogo-Ahouaty a été faite par la ministre de la culture et de la francophonie, Françoise Remarck.

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié