CPI / Procédure d’un collectif d’Avocats contre Israël – Me Pierre Dagbo Godé  : « Que les auteurs reconnus des crimes à Gaza soient jugés »

« Que les auteurs de ces crimes soient jugés. C’est aussi simple que ça. Si les auteurs sont reconnus, il faut qu’ils soient jugés. Il ne faut qu’il y ait un double standard. Chaque jour est une documentation sur ce qui se passe à Gaza. Il n’y a pas de raisons que le procureur de la CPI ne se saisisse pas du dossier ». Ces propos sont de l’Avocat et enseignant à la faculté de droit de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody, Me Pierre Dagbo Godé, du Barreau de Côte d’Ivoire, l’un des membres du collectif des plus de 600 Avocats venant des quatre coins du monde entier qui ont engagé une procédure en faveur de la Palestine contre Israël devant la Cour pénale internationale (CPI).  Il a tenus ces propos, le mercredi 27 décembre 2023, lors d’un point de presse qu’il a animé à son cabinet à Abidjan-Cocody.

Face aux journalistes présents, il a lu et commenté la lettre d’information collective datée du 12 décembre 2023 et signée des Avocats Gilles Devers, Khaled Al Shoul et Abdelmadjid Mrari, au nom du collectif des plus de 6000 Avocats français, américains, africains, européens, asiatiques israéliens, palestiniens etc., engagés pour la cause palestinienne. Ce collectif accuse Israël de mener à Gaza des tueries de masse condamnables sans justification valable.   « Le prétexte tout trouvé par l’État d’Israël est que depuis le 7 octobre 2023, le Hamas a mené une action terroriste contre sa population et depuis lors l’État israélien s’est engagé dans des représailles sans nom, au nom d’une prétendue légitime défense qui n’a pas de sens au regard du droit », soutient l’Avocat ivoirien qui compte, au sein du collectif, au nombre des Avocats en charge de l’aspect politique de l’action judiciaire contre l’Etat d’Israël.

 « Le fait déjà de couper l’électricité à toute une population est un crime contre l’humanité. Ce qui est le cas de Gaza », a précisé l’Avocat. Avant d’ajouter : « On ne pouvait pas rester silencieux devant ce fait là. Appuyé par plus de 180 Ong présentes en Palestine, le Collectif a réuni suffisamment d’éléments pour qu’aujourd’hui, une plainte soit déposée devant la Cour pénale internationale ».

Depuis le 7 octobre 2023, après à une attaque terroriste meurtrière du Hamas en territoire israélien ayant causé la mort de plusieurs personnes et fait plus d’une centaine d’otages israéliens, la bande de Gaza, une région de la Palestine, subit des bombardements de la part de l’armée israélienne qui continue de faire de nombreuses victimes civiles.  Face à cette situation, un collectif de plus de 600 Avocats conduits par l’Avocat français Gilles Devers a décidé de s’engager aux côtés de la Palestine en saisissant la CPI contre l’Etat d’Israël pour « génocide » et « crimes contre l’humanité ».

Didier Depry

 

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié