Émancipation de la femme – Affi appelle à un engagement collectif

À l’occasion de la cérémonie organisée, le mercredi 6 mars 2024, à Asthoria Palace de Yopougon, par les femmes du FPI, en prélude à la Journée Internationale des droits de la femme qui sera commémorée le 8 mars, le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a animé une conférence publique sur le thème : « L’émancipation de la femme en Afrique : Enjeu de civilisation, défi de développement». 

 Le président Pascal Affi N’Guessan a souligné la nécessaire émancipation des femmes en Afrique comme un défi de civilisation. Mettant en exergue les valeurs universelles défendues par les Nations-Unies, l’ancien Premier ministre ivoirien a appelé à une révolution des politiques en faveur des femmes pour les intégrer pleinement dans tous les aspects de la société.

Dans la foulée, il a exposé les multiples obstacles entravant l’émancipation féminine en Afrique tels que les stéréotypes de genre, les violences conjugales, les mariages précoces, l’accès limité à l’éducation et au travail équitable. Il a insisté sur la nécessité de passer de la parole aux actes, exhortant à des actions concrètes pour promouvoir l’éducation, l’autonomisation économique et l’inclusion politique des femmes.

Poursuivant son propos, le président du FPI a dénoncé la sous-représentation des femmes dans les institutions politiques ivoiriennes et appeler les pouvoirs publics à des mesures radicales pour changer cette réalité. Il a montré du doigt le manque de ressources allouées au ministère de la famille, de la femme et de l’enfant, appelant à son élévation au statut de ministère d’État et à un renforcement significatif de son budget.

Affi N’Guessan a conclu sa conférence en célébrant l’héritage des femmes africaines qui ont marqué l’histoire. De même, il a appelé la société à un engagement collectif pour l’émancipation des femmes en tant que moteur de la renaissance africaine. Un appel passionné, délivré à la veille de la Journée internationale des droits des femmes, pour rappeler à tous que l’émancipation des femmes est un objectif réalisable. Plusieurs personnalités étaient présentes. Il s’agit de  M. Kouamé Kouadio Issoufou, représentant Mme la ministre de la Famille, de la Femme et de l’Enfant; de Mme Kaba Yaya Fofana, secrétaire exécutive de l’ONEG ainsi que des représentants des partis et mouvements politiques (PDCI-RDA , MGC, COJEP, RHDP, AFD…).

(Source : Service communication du FPI)

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié