Guerre Israël-Hamas, guerre en Ukraine – Pape François : « Le dialogue, seul moyen de parvenir à la paix »

Le Pape François, souverain pontife, chef de l’Eglise catholique, s’est prononcé sur la guerre entre Israël et le Hamas ainsi que la guerre en Ukraine, c’était récemment lors de la célébration de la Journée mondiale de la jeunesse. Il a appelé au dialogue et à la paix. Ci-dessous son intervention à Rome (Italie).

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui, la 38e Journée mondiale de la jeunesse est célébrée dans les églises locales, sur le thème « Réjouissons-nous dans l’espérance ! » Je bénis tous ceux qui participent aux initiatives promues dans les diocèses, en continuité avec les JMJ de Lisbonne. Je salue les jeunes, qui sont le présent et l’avenir du monde, et je les encourage à être des protagonistes joyeux de la vie de l’Église. Hier, l’Ukraine martyrisée a commémoré l’Holodomor, le génocide perpétré par le régime soviétique qui a fait mourir de faim des millions de personnes il y a 90 ans. Cette blessure déchirante, au lieu de guérir, est rendue encore plus douloureuse par les atrocités de la guerre qui continue à faire des victimes parmi ce peuple bien-aimé. Pour tous les peuples meurtris par les conflits, continuons à prier sans nous lasser, car la prière est la force de paix qui brise la spirale de la haine, rompt le cycle de la vengeance et ouvre des chemins de réconciliation inespérés.

Aujourd’hui, nous rendons grâce à Dieu qu’il y ait enfin trêve entre Israël et la Palestine et que des otages aient été libérés. Prions pour qu’ils soient tous libérés au plus vite – pensons à leurs familles ! – prions pour que davantage d’aide humanitaire parvienne à Gaza et pour que nous insistions sur le dialogue : c’est le seul moyen, le seul moyen de parvenir à la paix. Ceux qui ne veulent pas du dialogue ne veulent pas de la paix.

Outre la guerre, notre monde est menacé par un autre grand danger, le changement climatique, qui met en péril la vie sur terre, en particulier les générations futures. Et cela est contraire au plan de Dieu, qui a tout créé pour la vie. C’est pourquoi, le week-end prochain, je me rendrai aux Émirats arabes unis pour prendre la parole, samedi, lors de la COP28 à Dubaï. Je remercie tous ceux qui accompagneront ce voyage de leurs prières et de leur engagement à prendre à cœur la sauvegarde de notre maison commune.

Je vous accueille chaleureusement, pèlerins d’Italie et d’autres parties du monde, en particulier du Pakistan, de Pologne et du Portugal. Je salue les fidèles de Civitavecchia, Tarquinia et Piacenza, ainsi que la délégation San Vito Martire de Lequile (Lecce). Je salue les enfants de la Confirmation de Viserba (Rimini), le groupe « Assisi nel vento » et la Chorale « Don Giorgio Trotta » de Vieste.

Je vous souhaite à tous un bon dimanche. Et n’oubliez pas de prier pour moi.  Bon déjeuner et au revoir !

Source : Revue catholique Zénith

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié