Les Eléphants vainqueurs de la CAN 2023 – Le maire Adama Bictogo honore Franck Kessié et Oumar Diakité, deux fils de Yopougon

Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont remporté, le dimanche 11 février 2024, la troisième Coupe d’Afrique des nations (CAN) de leur histoire. Franck Kessié et Oumar Diakité, deux enfants de Yopougon, font partie des vainqueurs. Ce mercredi 14 février 2024, ils ont été faits « Citoyens d’honneur » de la commune lors d’une cérémonie initiée par le maire Adama Bictogo.

Quelle soirée ! Une victoire pour l’éternité. Le dimanche 11 février 2024, l’équipe de Côte d’Ivoire a remporté la troisième Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de son histoire, face au Nigeria, au Stade Olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé. Une victoire 2 buts à 1 qui a installé les Éléphants sur le toit de l’Afrique.  Un match suivi par des milliers d’habitants de Yopougon qui ont particulièrement apprécié de voir Franck Kessié et Oumar Diakité être sacrés champions d’Afrique.

La « panthère de Zébizékou » surnom  donné à Franck Kessié, 27 ans, issu de Yopougon Toits-rouges, a pris une part active à ce titre en disputant sept matchs sur sept. Le milieu de terrain a surtout inscrit deux buts décisifs, l’un en demi-finale puis l’autre en finale. Un second enfant de la « cité de la joie »  a été essentiel dans la victoire des Eléphants. Le « wrou-wrou » de Wassakara,  surnom d’Oumar Diakité, 20 ans, a illuminé la CAN 2023 par son talent. En quarts de finale, le jeune attaquant a donné la victoire à la Côte d’lvoire contre le Mali grâce à un but marqué dans les derniers instants de la prolongation. Mais, dans la joie, l’attaquant a retiré son maillot, entraînant son expulsion. Une célébration qui l’a privé de la demi-finale.

 Deux joueurs « originaires » de Yopougon dans l’effectif des Éléphants

Escortés par la police municipale de Yopougon depuis l’autoroute du Nord, les nouveaux champions d’Afrique de football ont été accueillis à l’entrée principale de la Mairie par le premier magistrat de la commune, Adama Bictogo. Ils ont ensuite pénétré dans l’enceinte communale aux sons de la fanfare et sous les vivats de la foule aux anges. Leur venue a attiré la curiosité de nombreux fans. Franck Kessié et Oumar Diakité ont pu rencontrer quelques supporters et signer des autographes avant de se diriger vers la cour principale où une cérémonie protocolaire les attendait.

Après un tour d’honneur pour saluer le nombreux public, Adama Bictogo et les deux footballeurs internationaux se sont installés sous le chapiteau des officiels. Puis on a fait résonner « l’Abidjanaise », notre hymne national. Obam’s, Debordo Leekunfa, Francky Di Caprio et une pléthore d’artistes de Yopougon ont tour à tour célébré les nouveaux champions.

Adama Bictogo a glissé au micro un premier mot d’accueil chaleureux à ses invités. Le maire a ensuite décerné aux deux Éléphants champions d’Afrique, un diplôme de « Citoyen d’honneur » de la commune de Yopougon. Les récipiendaires et l’ensemble de l’équipe municipale ont enfin pris la photo d’ensemble.

Drapeaux, hymne national, coupé-décalé et prises de parole

Franck Kessié et Oumar Diakité ont brièvement pris la parole. « Nous sommes heureux de fêter avec vous. C’est pour tout le pays et en particulier pour Yopougon », a confié Kessié. « Merci pour la force et merci à toute la population de Wassakara et de Yopougon. C’est aussi votre victoire. Nous sommes fiers d’être enfants de Yopougon. Yop fort ! », a lancé Diakité.  Dans sa réponse aux deux nouveaux champions, le Maire Adama Bictogo a confié avoir toujours eu foi en la sélection nationale : « Même après la défaite contre la Guinée Équatoriale, Yopougon est resté confiant. Nous savions que nous allions gagner ».

« Dites à vos parents que nous les remercions d’avoir donné de vrais guerriers à notre pays. Nous sommes aussi fiers de les avoir comme fils de Yopougon et la Côte d’Ivoire », s’est réjoui Adama Bictogo. « Les Éléphants ont regardé la Côte d’Ivoire. Nous devons prendre exemple sur eux. Ils nous ont montré la voie de la Nation », a plaidé le Maire de Yopougon. Avant de conclure en s’adressant aux joueurs : « À aucun moment, nous n’avez pas été seuls. Les Ivoiriens d’ici et d’ailleurs, tous vos parents vous ont accompagnés comme un seul homme. Merci d’avoir donné de la joie à notre peuple ! »

Source : Sercom du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié