Organisation international du café (OIAC) – La Côte d’Ivoire adhère au nouvel accord

Le conseil des ministres de Côte d’Ivoire a donné le feu vert, au chef de l’État, Alassane Ouattara, pour procéder à la ratification du nouvel accord de l’Organisation interafricaine du café (OIAC). L’information a été rendue publique par le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, le jeudi 23 novembre 2023, à Abidjan-Plateau, au terme dudit conseil des ministres.

Le conseil des ministres a, en effet, autorisé le président de la République à ratifier le nouvel accord portant création de l’Organisation interafricaine du café dénommé Nouvel accord de I’OIAC adopté, le 20 novembre 2020, lors de la 60e assemblée générale de l’organisation en remplacement de l’accord de 1960, a indiqué M. Amadou Coulibaly.

Le porte-parole du gouvernement a ensuite décliné les objectifs de ce nouvel accord de I’OIAC qui vise à répondre au mieux aux nouvelles problématiques apparues dans la filière caféière. Notamment les questions de la qualité du café et de la durabilité de l’économie caféière qui se posent aux pays producteurs de café. Concernant les retombées pour la Côte d’Ivoire, le ministre Amadou Coulibaly a indiqué que l’accord permettra au pays de bénéficier de l’apport de cet instrument important de coopération et d’intégration sous régionale et de ses nouveaux mécanismes d’actions pour le développement de l’économie cafetière.

L ‘OIAC a vu le jour en 1960. La Côte d’Ivoire y a adhéré depuis cette date. C’est un organisme intergouvernemental qui a pour objectif d’accroître l’apport du café dans le développement des économies des pays membres. C’est donc un outil de lutte contre la pauvreté.

C’est à la 60e assemblée générale, tenue  en novembre 2020, qu’a été adopté un nouvel accord dans le but de mettre en cohérence l’organisation avec les évolutions géoéconomique du secteur lié à la mondialisation et à la durabilité de l’économie caféière, a expliqué le conseil des ministres ivoirien, du 1er décembre 2021. Ce nouvel accord prévoit notamment une nouvelle structuration de l’organisation avec la création d’un fonds de développement du café africain.

C’est d’ailleurs à cette date, du 1er décembre 2021, que le conseil des ministres a adopté une communication relative à la signature du nouvel accord relatif à l’Organisation interafricaine du café. En produisant près de 1,35 tonne de sacs de 60 kilo de grains de café pour 2023-2024, la Côte d’Ivoire se situe à la 17e place au niveau mondial. Le café ivoirien est  réputé pour son arôme intense, son goût amer et corsé.

Nedson Djinsou

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié