Relations diplomatiques et sécuritaires – Divorce total et visiblement irréversible France-Niger

Les derniers militaires de l’armée française stationnés au Niger ont quitté définitivement le pays, ce vendredi 22 décembre 2023. Un départ qui marqué le divorce total entre Paris et Niamey, traduisant l’état de dégradation profonde des relations diplomatiques entre ces deux pays. Depuis le coup d’Etat militaire, le 26 juillet 203, qui a renversé le président  démocratiquement élu Mohamed Bazoum et l’installation de la Transition conduite par les putschistes avec à leur tête le général Abdourahamane Tchiani , les relations se sont détériorées entre le régime militaire et la France.

Les nouvelles autorités nigériennes ont sommé la France de retirer sous un mois, ses militaires installés au Niger. Le président français Emmanuel Macron qui s’y est opposé, a été contraint de revenir sur sa décision face à la vague de protestation populaire contre la présence française et la séquestration de l’ambassadeur de France au sein des locaux de l’ambassade à Niamey pendant une longue période sans accès à la nourriture venant de l’extérieur.

La France a annoncé la fermeture de son ambassade au Niger jusqu’à nouvel ordre et le départ des derniers soldats français présents dans le pays. A l’instar des pays de la CEDEAO et de la communauté internationale, dans son ensemble, la France exige un retour rapide à l’ordre constitutionnel et la libération du président Mohamed Bazoum ainsi que sa famille détenus. Paris dit qu’il ne reconnaît pas le pouvoir militaire de Transition au Niger.

Didier  Depry

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié