Show-Biz ivoirien – L’artiste-chanteuse Wangbo D. arrive avec le style Gangba

« J’ai commencé à  composer des chansons depuis 2021 et je suis entrée en studio d’enregistrement en 2023. Je ne sais pas le genre de musique que je ferai à l’avenir,  tout dépendra de mon inspiration ». Celle qui s’exprime ainsi se nomme à l’Etat-civil, Marie-Odile Digbeu. Elle vit depuis plusieurs années en France où elle mène avec détermination et optimisme une carrière artistique multiforme.  Actrice, dramaturge, scénariste-cinéaste et désormais également artiste-chanteuse, la quatrième corde qu’elle a adjointe à son arc, elle a pris le nom de Wangbo D. pour le show-biz.

Sur les plateaux de télévision, à la radio et dans la presse, appelez-la Wangbo D.  Surtout quand vous écouterez sa nouvelle chanson intitulée « Ayissa maténi wôlio »  qui veut dire en français « Venez voir un telle affaire ». Cette chanson est restituée en langue Dida. Une ethnie parlée dans le centre ouest de la Côte d’Ivoire. Le Dida étant la langue maternelle de l’artiste-chanteuse Wangbo D.  Cette première œuvre musicale de Wangbo D  incarnée par la chanson «« Ayissa maténi wôlio » est faite dans le style Gangba, une danse que la chanteuse affirme vouloir valoriser et moderniser.

La musique constitue un nouveau défi à relever pour Wangbo D  après avoir parcouru avec succès d’autres sillons artistiques. Comédienne, elle a joué dans plusieurs pièces de théâtre en France précisément à Strasbourg. Au cinéma, elle a participé au film « Pétanki » du défunt célèbre cinéaste ivoirien Yéo Kozoloa.  Avant de s’essayer , elle-même, à la réalisation de films de courts-métrages, notamment trois du genre. Marie-Odile Digbeu alias Wangbo D, c’est aussi une carrière de dramaturge et de scénariste.

Didier Depry

 

 

 

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié