Succession d’Henri Konan Bédié – Une 2e crise éclate au PDCI-RDA

A moins d’un mois de son congrès extraordinaire qui se tiendra le 16 décembre 2023 et désignera le successeur de son défunt président Henri Konan Bédié, le PDCI-RDA traverse deux crises liées à cette succession. La première qui a dure depuis plus d’un mois concerne la candidature de Tidjane Thiam à la présidence du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire. La deuxième crise, plus récente, vise le secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué, l’un des cinq candidats à la succession de Bédié. Une deuxième crise qui démontre le malaise profond dans lequel se trouve le parti créé par Félix Houphouët-Boigny.

« Lors de la rencontre que vous avez bien voulu organiser, le dimanche 19 novembre 2023, pour lancer un appel à la fraternité entre les candidats à la candidature à la présidence du PDCI- RDA, vous nous avez notifié la décision n° 00777-2023/PP/CAB du 07 Novembre 2023, non signée,  portant institution et organisation du processus de désignation des candidats et candidates à la Présidence du Part Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA). A cette occasion, nous avons dénoncé de vive voix l’article 8 de ladite décision qui stipule que : « Tout candidat exerçant une fonction dans l’administration du Parti devra se mettre en congé durant la période d’organisation des élections pour garantir l’égalité des chances ». Par la présente, je voudrais relever que cette disposition est sans fondement textuel, ni dans les statuts, ni dans le règlement intérieur du parti ».

Ce texte est un pan fondamental du courrier que l’ancien ministre, professeur Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, a adressé, le mercredi 23 novembre 2023, au président intérimaire du PDCI-RDA, professeur Alphonse Kwassi Cowppli-Boni. Un courrier que les services du président intérimaire ont reçu, le lendemain, jeudi 24 novembre 2023, avec accusé de réception. Guikahué interpelle le président intérimaire du parti relativement à l’article 8 de la décision qu’il a prise concernant la désignation du futur président du PDCI-RDA. Un article 8 qui frappe le candidat Maurice Kakou Guikahué, par ailleurs, secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA. Donc assumant des responsabilités de haut niveau dans l’administration du parti. La mise en application de cet article 8 signifierait que Guikahué devra cesser d’exercer sa fonction de secrétaire exécutif en chef parce qu’il aspire à être le président du PDCI-RDA au terme du congrès extraordinaire du 16 décembre prochain.

Maurice Kakou Guikahué s’oppose à cette décision d’Alphonse Kwassi Cowppli-Boni et lui rappelle les cas de ses prédécesseurs. « En effet, aussi loin que je me souvienne, il n’en a jamais été ainsi ; j’en ai pour preuve, les cas de Messieurs Laurent Dona Fologo et Alphonse Djédjé Mady alors Secrétaires généraux du Parti et celui du Président Henri Konan Bédié qui ont été candidats sans cette mesure particulière », écrit Kakou Guikahué. Qui conclut en demandant au président intérimaire de son parti politique de renoncer à l’article 8 de la décision : « Je suggère par conséquent que la Décision n° 00777-2023/PP/CAB du 07 Novembre 2023 qui est au stade de projet soit réaménagée avec la suppression de la disposition de l’Article 8 ».

 Se sentant visé par l’article 8 de la récente décision du président intérimaire du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué précise : « De plus, je voudrais noter que malgré ma qualité de Secrétaire Exécutif, Chef du Secrétariat Exécutif, je ne suis membre d’aucun des Comités que vous avez créés pour l’organisation du 8e Congrès extraordinaire et du processus électoral; alors je ne sais comment je pourrais mettre en mal l’égalité des chances ».

Selon des informations proches du PDCI-RDA. Le président intérimaire, Alphonse Kwassi Cowppli-Boni, n’a pas encore répondu au courrier de Maurice Kakou Guikahué.

Cinq cadres et dirigeants du PDCI-RDA ont déposé leurs candidatures pour espérer être retenus par le comité de validation des candidatures en vue de l’élection du nouveau président du parti qui se déroulera lors du congrès extraordinaire, le 16 décembre 2023. Il s’agit de Noël Akossi Bendjo, Maurice Kakou Guikahué, Tidjane Thiam, Jean-Marc Yacé et Moise Koumoué Koffi. Les militants du PDCI-RDA attendent avec frénésie la liste des candidats agréés par le comité de validation des candidatures.

Didier Depry

 

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié