Tchad – Rencontre «très cordiale» entre Mahamat Idriss Déby et Succès Masra

Que se sont dit Mahamat Idriss Déby et Succès Masra lundi matin à la présidence ? Le chef de la transition tchadienne a officiellement rencontré son principal opposant pour la première fois depuis le retour au pays de celui-ci le 3 novembre. Cette audience était la « présentation formelle et symbolique d’une réconciliation » décrit Didier Mazenga Mukanzu, après le «Jeudi noir», les évènements meurtriers du 20 octobre 2022, qui avaient contraint le leader du parti les Transformateurs à quitter le pays. Le ministre congolais, envoyé spécial du président Tshisekedi, a assisté aux échanges : « C’était très cordial, raconte-t-il. Ils se donnaient du « mon frère » et chacun a reconnu ses obligations : pour le pouvoir, assurer la sécurité de Succès Masra ; et pour l’opposant, poursuivre le dialogue avec les autorités. ».Rapporte la radio française, RFI.

« Il s’agissait de concrétiser en face à face ce qui a été mené à distance via la facilitation », explique pour sa part le président du parti les Transformateurs. Toujours friand de métaphore, Succès Masra a réitéré son objectif : « se faire l’écho du peuple, qui est le co-pilote de la transition, et l’aider à dépasser les turbulences pour atterrir sur l’aéroport de la démocratie », comprendre via des élections transparentes l’an prochain pour clôturer la transition.   Il compte « proposer des solutions » pour « amener autour de la table » d’un dialogue « global », ceux qui sont restés à l’écart de la transition, jusqu’aux politico-militaires non-signataires de l’accord de Doha.

Côté autorités, un participant à la rencontre estime que Succès Masra s’est montré « constructif », et « reconnaissant pour les conditions de son retour ». « S’il y a de cela quelques mois encore, le dialogue avec le parti des Transformateurs semblait difficile, voire impossible, écrit la présidence, les divergences de vue sont désormais aplanies. L’amour du pays et le désir de refondation du Tchad ont pris le dessus dans les cœurs des hommes », poétise le communiqué officiel. Après un premier meeting à Ndjamena dimanche, Succès Masra compte prochainement se rendre en province, à Moundou, et Abeché. Il devra faire connaître sa position sur le référendum constitutionnel du 17 décembre, dont la campagne officielle débute samedi 25 novembre.

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié