8e Congrès extraordinaire du PDCI-RDA – La candidature de Guikahué invalidée, son équipe dénonce « une injustice » et s’inquiète pour le parti

Le verdict est tombé, le lundi 4 décembre 2023. Le comité électoral mis sur pied pour le 8e Congrès extraordinaire du PDCI-RDA qui se tiendra le 16 décembre prochain a tranché, invalidant la candidature à la présidente du vieux parti, le secrétaire exécutif Maurice Kakou Guikahué. Sa candidature rejetée, tout comme celle de Noël Akossi Bendjo qui a décidé de se rallier à Tidjane Thiam, sa direction de campagne, par la voix de son porte-parole, le député d’Attiégouakro, Marius Konan, s’est prononcé, en fin d’après-midi ce même lundi.  Face à la presse, à son QG de campagne sis à Abidjan-Cocody-Cité des arts, il a lu une déclaration. Pour dire qu’à l’analyse des dossiers produits par les candidats (5 au total) à l’attention du comité électoral, les pièces fournies par le secrétaire exécutif du PDCI-RDA ne souffrent d’aucune irrégularité. « Elles sont conformes », a-t-il estimé.

A l’en croire, le comité électoral a indiqué ne pas vouloir prendre de risque en validant la candidature de son « champion », sous prétexte qu’il pèse sur ce dernier des ennuis judiciaires. Vu que Maurice Kakou Guikahué est sous contrôle judiciaire dans le dossier lié à la désobéissance civile en 2020 relative au 3e mandat du chef de l’Etat Alassane Ouattara. Pourtant, constate Marius Konan, Maurice Kakou Guikahué, jouissant naturellement de la présomption d’innocence, a été élu député. Et, mieux, il est vice-président de l’Assemblée nationale. Face à une telle donne, il trouve alors injuste la décision du comité électoral qui ne peut que créer un précédent fâcheux dans l’histoire du PDCI-RDA. Bien que protestant en toute logique contre cette décision, l’équipe de campagne de Maurice Kakou Guikahué affirme n’avoir pas l’intention de mener une quelconque action contre ladite décision. Elle en prend plutôt acte.

Marcellin Boguy

 

Député Koffi Konan Marius : « Nous  élevons une vive protestation contre cette décision injuste et sans fondements juridiques »

La candidature de Guikahué rejeté en raison de ses problèmes avec la justice. Sa direction de campagne élève une vive protestation et déclare que le candidat Guikahué prend acte de cette décision. Lire ci-dessous la déclaration de l’équipe du secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA. Le 1er août 2023, son Excellence Aimé Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA a été brusquement arraché à notre affection. En application de l’article 43 du Règlement du Parti, le doyen d’âge des Vice-Présidents, le Professeur COWPPLI-BONY a été désigné le 02 août 2023 afin d’assurer l’intérim pour une durée maximum de six mois au cours de laquelle il doit organiser un congrès électif.

Dans cette perspective, le Bureau Politique, réuni le 14 octobre 2023 à la Maison du Parti, a décidé de la tenue d’un Congrès Extraordinaire, le 8ème du genre, pour élire un nouveau Président le 16 décembre 2023.Suivant communiqué en date du 8 novembre 2023, le Ministre Gervais KACOU, Président du Comité électoral a lancé un appel à candidature pour l’élection du Président du PDCI-RDA en fixant la liste des pièces à fournir au dossier de candidature et la date limite de dépôt. Au 17 novembre 2023, date de clôture de dépôt des dossiers de candidature, cinq dossiers ont été enregistrés dont celui du Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE, Chef du Secrétariat Exécutif, Vice-Président du PDCI-RDA. Conformément aux prescriptions du communiqué du Comité électoral, le dossier de candidature du Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE comportait les pièces suivantes :

  1. Une lettre de candidature dûment signée adressée au Président du Parti ;
  2. Un certificat de nationalité datant de moins de trois mois ;
  3. Deux photos d’identité du même tirage ;
  4. Un extrait d’acte de naissance datant de moins de trois mois ;
  5. Un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois ;
  6. Le récépissé du paiement de vingt millions représentant la contribution à l’organisation du Congrès extraordinaire ;
  7. La preuve de l’appartenance au Bureau Politique pendant 10 ans au moins ;
  8. Un curriculum vitae politique.

Plus de dix jours après le dépôt de leurs dossiers, alors que les candidats attendaient la publication de la liste des candidats retenus, ceux-ci ont été invités le vendredi 1er décembre 2023 par le Comité de Conciliation et de Médiation, élargi au Comité Electoral à des échanges à l’effet de rechercher un consensus dans un délai de 48 heures. Le dimanche 3 décembre 2023, les cinq candidats, en l’occurrence, messieurs Noel Akossi BENDJO, Tidjane THIAM, Jean-Marc YACE, Maurice KAKOU GUIKAHUE et Moise Koumoué KOFFI, se sont retrouvés avec le Comité de Conciliation et de Médiation élargi au Comité Electoral.

Au cours de cette rencontre, ils ont été informés des conclusions du rapport d’analyse de leurs dossiers respectifs. De ce rapport, du Comité électoral il ressort que le candidat Maurice KAKOU GUIKAHUE, Chef du Secrétariat Exécutif et Vice-Président du PDCI-RDA remplit toutes les conditions et est éligible au regard des critères des statuts du PDCI- RDA. Cependant, qu’en raison de la procédure de contrôle judiciaire dont il est l’objet, le Comité Electoral ne peut prendre le risque de lui permettre de compétir pour la Présidence du PDCI-RDA. Pour cette raison, le comité rejette la candidature du Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE, Chef du Secrétariat Exécutif et Vice-Président du PDCI-RDA.

Par la présente, la Direction de campagne du candidat Maurice KAKOU GUIKAHUE élève une vive protestation contre cette décision surprenante, injuste et sans fondements juridiques. Et pour cause : -Le contrôle judiciaire allégué comme motif exclusif du rejet de la candidature du Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE est consécutif à son arrestation en la résidence du Président Henri KONAN BEDIE suite aux événements post crise électorale d’octobre 2020 ; – Mieux, le contrôle judiciaire n’est pas une décision de condamnation qui impacte les droits civiques et politiques d’un individu ; ce n’est qu’une simple mesure administrative prise par le Juge d’Instruction, sans incidence sur le casier judiciaire de l’individu ; comme l’atteste le casier judiciaire vierge produit par le candidat Maurice KAKOU GUIKAHUE ; – Le contrôle judiciaire du 18 janvier 2021 n’a point entâché son éligibilité au scrutin du 6 mars 2021 au cours duquel il a été brillamment élu Député à l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Mieux, nonobstant le contrôle judiciaire, le Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE, Chef du Secrétariat Exécutif et Vice-Président du PDCI-RDA, a été élu Vice-Président de l’Assemblée nationale pour le compte du PDCI-RDA en 2021.

En conséquence, la Direction de campagne considère le rejet de la candidature du Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE comme arbitraire et infondée. Au total, le professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE est sanctionné par le Comité Electoral du PDCI-RDA pour son engagement à la cause du PDCI-RDA.Le candidat Maurice KAKOU GUIKAHUE prend acte de cette décision. La présente déclaration est donc faite pour prendre l’opinion nationale et internationale à témoin afin que nul n’en ignore.

Fait à Abidjan, le 4 décembre 2023.

 Pour la Direction de campagne

Le porte-parole

Honorable Koffi Konan Marius

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié