Nigeria – L’armée bombarde «par erreur» un village dans l’État de Kaduna

Un bombardement de l’armée nigériane a fait au moins 85 morts civils dans l’État de Kaduna dimanche soir pendant une célébration religieuse. Le bilan du tir est largement revu à la hausse ce mardi matin par l’agence nationale de gestion des urgences, qui confirme un bilan donné par des habitants. « Le bureau de la zone nord-ouest a reçu des informations des autorités locales selon lesquelles 85 corps ont été enterrés jusqu’à présent, tandis que les recherches se poursuivent », a déclaré l’Agence nationale de gestion des urgences (Nema) sur sa page Facebook. Un porte-parole a confirmé cette déclaration. Rapporte la radio française, RFI.

Après avoir démenti, l’armée a reconnu être à l’origine de cette frappe de drone « commise par erreur » sur le village de Tudun Biri, dans cet État du nord-ouest du pays. Des « dizaines de personnes » sont actuellement à l’hôpital pour blessures selon le ministre local de l’information, Samuel Aruwan. « Le gouvernement de l’État de Kaduna a reçu un compte rendu au sujet de l’attaque de dimanche soir, qui a fait des morts et des blessés parmi les civils à Tudun Biri, une localité de l’État de Kaduna. L’armée nigériane a donné des détails sur les circonstances qui ont mené à cette frappe malheureuse et non intentionnelle. Le major Okoro a expliqué que l’armée nigériane était en mission de routine contre les terroristes, mais que malheureusement les populations de Tudun Biri ont été touchées. Les opérations de sauvetage et de secours se poursuivent. Et des dizaines de blessés ont été évacués à l’hôpital par les autorités », a expliqué le ministre lors d’un point presse à Kaduna.

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié