Affaire SOPHIA S.A-Directeur du domaine urbain (DDU) – La vérité qu’on veut cacher dans ce dossier

Il y a-t-il un contentieux entre le PDG de la société immobilière SOPHIA S.A, M. Touré Ahmed Bouah, promoteur du projet Akwaba City-Ville nouvelle et le Directeur du domaine urbain (DDU) du ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme, M. Abdoulaye Diallo, relativement aux 237 hectares d’Akoupé-Zeudji ? Non, de toute évidence. Puisqu’il n’y a rien d’illégal et contraire à la loi dans le dossier SOPHIA S.A.  Il n’y a pas non plus de problème entre SOPHIA S.A et les détenteurs des droits coutumiers (DDC) d’Akoupé-Zeudji.

Dans une interview qu’il nous a récemment accordée, M. Yapo Yapo Mathias, président de l’association des détenteurs des droits coutumiers (DDC) d’Akoupé-Zeudji, l’a clairement signifié en ces termes : « C’est faux quand nous apprenons également que nous n’aurions pas donné notre accord au PDG de SOPHIA S.A, M. Touré Ahmed Bouah, promoteur du projet Akwaba-City Ville nouvelle, concernant ces 237 hectares.  Nous avons bel et bien donné notre accord à SOPHIA S.A. C’est à ce titre  que nous avons tous signé la convention tripartite de droits de purge avec le ministre de la construction (il nous remet une copie de cette convention tripartite signé entre les DDC d’Akoupé-Zeudji, SOPHIA S.A et l’Etat de Côte d’Ivoire)».

Ce mensonge dont parle le président de l’association des détenteurs des droits coutumiers (DDC) d’Akoupé-Zeudji s’est traduit par la publication dans la presse par les thuriféraires du Directeur du domaine urbain (DDU), M. Abdoulaye Diallo, du « procès-verbal de fin d’enquête relative à l’attribution d’une parcelle de terrain d’une superficie de 237 ha 62 a52 ca sise à Akoupé-Zeudji ». Ce que l’équipe de M. Abdoulaye Diallo n’a pas dit à l’opinion publique et qu’elle voulait assurément cacher comme vérité dans ce dossier, c’est que ce procès-verbal date de 2019.

Par ailleurs, ce procès-verbal marque une étape dans le processus lié aux 237 hectares d’Akoupé-Zeudji .  Après quoi est advenue l’ultime étape qui est celle de l’analyse par le Sous-préfet d’Anyama du dossier et des mains-levées émises par les différents chefs de village d’Akoupé-Zeudji afin de prendre la décision définitive qui prévaut. Après plusieurs années de travail assidu et de rencontres avec les différents acteurs, le Sous-préfet d’Anyama a produit en 2023, le rapport de fin d’enquête publique lié à l’affaire des 237 hectares d’Akoupé-Zeudji.

« J’ai l’honneur de vous faire parvenir, sous le présent pli, à titre de compte rendu, les levées d’opposition suite à l’enquête publique diligentée par nos services à la demande du Directeur du domaine urbain, au sujet d’une demande d’arrêté de concession définitive sur une parcelle de terrain d’une superficie de 237 ha 62 a 52ca sise à Akoupé-Zeudji, dans la sous-préfecture d’Anyama, pour le comte de la société SOPHIA S.A »,  a écrit, le 14 juin 2023, le Sous-préfet d’Anyama, M. Michel K. Kouakou, au Ministre de la construction, du logement et de l’urbanisme, M. Bruno Koné, via le Préfet de région, Préfet d’Abidjan. C’est fort de cette décision définitive du Sous-préfet d’Anyama que la hiérarchie du  Directeur du domaine urbain lui a intimé l’ordre de délivrer les ACD des 237 hectares d’Akoupé-Zeudji  à SOPHIA S.A. Contre toute attente, le Directeur du domaine urbain,  M. Abdoulaye Diallo, a refusé d’obéir.

Une insubordination qui fait dire aux observateurs qu’il y aurait un problème personnel entre le PDG de la société immobilière SOPHIA S.A, M. Touré Ahmed Bouah, promoteur du projet Akwaba City-Ville nouvelle et le Directeur du domaine urbain (DDU) du ministère de la construction, du logement et de l’urbanisme, M. Abdoulaye Diallo. Pour les proches de M. Touré Ahmed Bouah, leur patron n’a pas de problème personnel avec le Directeur du domaine urbain. « Voilà pourquoi nous ne comprenons pas son attitude », disent-ils. Pour sa part, le Directeur du domaine urbain (DDU) garde toujours le silence et se refuse de réagir à nos interrogations.

Didier Depry

 Légende photo : Le courrier avec accusé de réception adressé par le Sous-préfet d’Anyama au Ministre de la construction via le Préfet d’Abidjan pour lui remettre le rapport de fin d’enquête publique, le 14 juin 2023.

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié