Côte d’Ivoire / Après le discours du président Ouattara devant le Congrès – Les principaux partis de l’opposition réagissent durement

Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, s’est adressé, ce mardi 18 juin 2024, aux députés et sénateurs réunis en Congrès à Abidjan. Il a dressé un bilan satisfaisant et encourageant de sa gouvernance. Selon lui, en dépit de la conjoncture mondiale difficile, le pays doit continuer d’améliorer sa performance économique ainsi que le bien-être des populations. Le président Ouattara a partagé sa vision de faire de la Côte d’Ivoire un pays uni, prospère, moderne et solidaire. Réagissant au discours du chef de l’Etat, les principaux partis de l’opposition, à savoir le PDCI-RDA (arrivé en 2e position sur l’échiquier politique ivoirien au regard des résultats des élections régionales et municipales de 2023), le PPA-CI (arrivé en 3e position) et le FPI (qui a connu de très mauvais résultats aux régionales et municipales 2023).

Le PDCI-RDA ironise sur le discours d’Alassane Ouattara

« Si on ne vit pas en Côte d’Ivoire, on penserait que ce pays est un eldorado », a soutenu Soumaïla Bredoumy Traoré, porte-parole du PDCI-RDA, réagissant au discours sur l’état de la Nation prononcé par le président Alassane Ouattara. A l’instar du PDCI-RDA dirigé désormais par Tidjane Thiam, après le décès d’Henri Konan Bédié, le PPA-CI de l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, n’a pas été tendre avec  M. Ouattara. « Ce n’était pas un discours sur l’état de la Nation. C’était une présentation du bilan de son gouvernement sanctionné comme toujours d’un satisfecit pas toujours fondé. En revanche sur les préoccupations de l’heure de la Nation, rien ou presque rien : Cherté de la vie, aucune solution annoncée ; CIE, rien ; déguerpissements sauvages, aucun mot d’espoir pour les victimes ; effondrements d’immeubles, aucun mot ; climat politique, rien. Il n’y avait pas lieu de faire du bruit autour de ce Congrès pour dire des choses sans réel intérêt », a affirmé Hubert Oulaye, ancien président exécutif du PPA-CI et actuel vice-président de ce parti politique.

PPA-CI et FPI très incisifs

 Bien que partenaire du parti au pouvoir, le RHDP, le FPI a été très incisif avec le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, par ailleurs, président du RHDP. « Un catalogue sous forme d’exercice d’autosatisfaction, une vision personnelle et enjolivée de la Côte d’Ivoire, un flou certes artistique mais surtout coupable sur la question de la vie chère qui impacte lourdement tant et tant de nos compatriotes ivoiriens. Un message qui s’apparente davantage à un discours de politique générale d’un chef de gouvernement qu’à la vision d’un président de la République. Déçu, évidemment, pour notre chère Côte d’Ivoire. Au bout de 13 ans et à un an de la présidentielle de 2025, on attendait mieux ! », a écrit sur les réseaux sociaux, le président du FPI, l’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan.

Didier Depry

Légende photo : Soumaïla Bredoumy Traoré, porte-parole du PDCI-RDA. (Archives)

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié