Crise au PDCI-RDA / Avant la présidentielle de 2025 – Un cadre dénonce les « manœuvres suspectes » de la direction du parti

A 16 mois de l’élection présidentielle de 2025 qui s’avèrera inédit pour le PDCI-RDA parce que le parti ne présentera plus son « candidat naturel », Henri Konan Bédié, décédé, la vieille formation politique de l’échiquier ivoirien traverse une crise aux allures anodines mais qui pourrait avoir des répercussions sérieuses à l’approche d’octobre 2025. En effet, des voix s’élèvent au sein du PDCI-RDA dont celle de Trinité Boca, Secrétaire général de section, membre du Grand Conseil du PDCI-RDA et administrateur principal de la plate-forme « Les grands débats du PDCI-RDA » pour dénoncer les manœuvres des hauts responsables du parti visant à passer outre les textes du PDCI-RDA pour imposer leur option relative au choix du candidat pour l’élection présidentielle de 2025.

La Résolution de la discorde produite à Yamoussoukro

 C’est ainsi que, disent les militants en colère, les hauts responsables du parti ont produit, lors du 8e congrès extraordinaire du PDCI-RDA qui a élu le nouveau président Tidjane Thiam, le 22 décembre 2023 à Yamoussoukro, un document qu’ils ont fait endosser au congrès et baptisé « Résolution portant mise en mission du président élu ».Dans cette Résolution, il est clairement stipulé que « le congrès décide : Article 3 : Le président élu est le candidat du PDCI-RDA à la convention d’investiture pour les élections présidentielles de 2025 ».

 Les deux précédents articles figurant dans cette Résolution mentionnent ceci : « Article 1er : Il est confié au président élu la mission prioritaire de redynamiser, conduire et porter par les voies démocratiques le PDCI-RDA au pouvoir d’Etat en 2025. Article 2 : Il est recommandé au président élu d’inscrire son projet politique dans le cadrage politique défini par le discours d’orientation du 8e Congrès Extraordinaire ».

Pour Trinité Boca, Secrétaire général de section, membre du Grand Conseil du PDCI-RDA et administrateur principal de la plate-forme « Les grands débats du PDCI-RDA », cette Résolution est une aberration et relève de manœuvres suspectes. « Un congrès extraordinaire n’a qu’un seul ordre du jour et celui du 22 décembre 2023, l’ordre du jour était l’élection du président du parti. Cette Résolution, on peut la considérer comme une Motion. Y a-t-il eu un débat au congrès sur la disposition de l’article sur la convention ? Il y aurait eu un congrès ordinaire sur ce point qu’on aurait compris. Le président a été élu sur la base de nos textes en vigueur qui n’ont eu aucune modification en congrès ordinaire (pas encore organisé). Nos textes stipulent que notre président est désigné par voie démocratique et   le candidat à l’élection présidentielle pareillement. Le congrès et la convention sont deux choses différentes. D’ailleurs, nous savons tous dans quelles conditions difficiles et opaques, le congrès de décembre 2023 a été organisé »,  a-t-il soutenu dans une interview accordée au quotidien « Dernière Heure Monde », journal proche du PDCI-RDA. Edition du mardi 18 juin 2024.

« La démocratie apaisée » si chère à Henri Konan Bédié  

 Et Trinité Boca d’ajouter : « Et en prenant une Résolution qui n’était pas à l’ordre  du jour, c’était inconcevable. Nous sommes le PDCI-RDA, la démocratie est dans notre ADN. Nous ne pouvons pas rester dans la mesquinerie au sein du parti. On ne peut pas vouloir la transparence pour une élection présidentielle libre au sommet, et faire des cachotteries à l’intérieur du PDCI-RDA. C’est illogique ! ».

Le 8e congrès extraordinaire, du 22 décembre 2023, a certes élu le troisième président de l’histoire du PDCI-RDA, Tidjane Thiam, successeur des défunts Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié, mais il a visiblement laissé le parti dans une fracture au niveau de son unité. La plus vieille formation politique de Côte d’Ivoire pourrait sortir totalement divisée de sa prochaine convention si le choix de son candidat à l’élection présidentielle de 2025 n’épouse pas les exigences  des primaires pour une « démocratie apaisée » au sein du PDCI-RDA si chère à feu Henri Konan Bédié.

Didier Depry       

Légende photo : Trinité Boca, Secrétaire général de section, membre du Grand Conseil du PDCI-RDA et administrateur principal de la plate-forme « Les grands débats du PDCI-RDA », cadre qui dit haut ce qui ne va pas au sein du parti de Félix Houphouët-Boigny.

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié