Succession d’Henri Konan Bédié – Un fils d’Houphouët-Boigny lance un appel au PDCI-RDA et aux Ivoiriens

Il se nomme Houra Théodore Houphouët-Boigny, il est le dernier fils biologique du premier président de la République de Côte d’Ivoire et fondateur du PDCI-RDA, Félix Houphouët-Boigny. Donc le frère cadet de Guillaume et Marie Houphouët-Boigny. Chef de la grande famille Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, Houra Théodore Houphouët-Boigny est également un cadre du PDCI-RDA. Face à la situation de crise que traverse le parti dans le contexte de la succession de feu Henri Konan Bédié, il a décidé de lancer un appel à la paix et la cohésion aux militants et sympathisants du plus vieux parti politique de Côte d’Ivoire ainsi qu’aux Ivoiriens, dans leur ensemble, afin que l’héritage politique légué par son père soit sauvegardé. Ci-dessous l’intégralité de sa déclaration.

 

Chers militantes, militants et sympathisants du PDCI-RDA

Membres du comité des sages

Membres du bureau politique

Membres du grand conseil

Membres du secrétariat exécutif

Délégués et secrétaires de sections

Présidents de comité de base

Chers toutes et tous

Gloire à Dieu au plus haut des cieux et PAIX sur la Côte d’Ivoire.

J’ai l’insigne honneur de m’adresser encore à vous par le caractère sacré de la parole, conformément aux écritures saintes selon Jean verset 1-3 : De tout principe, le verbe était et le verbe était avec Dieu, car il était contenu en Dieu en puissance. Dans le principe, la parole est totale et divine. Elle est l’arche de Dieu. Tout ce qui existe est l’œuvre de l’effusion du verbe.

En ma qualité de militant du PDCI-RDA, membre de la grande famille HOUPHOUET BOIGNY et fils biologique de feu le Président Felix HOUPHOUET BOIGNY, Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.

Mon adresse s’inscrit dans le cadre de la vie et du fonctionnement du PDCI-RDA, après la disparition brutale de son Président feu Aimé Henri KONAN BEDIE, le 1er Août 2023.

Depuis cette date, la question de sa succession a pris forme dans les esprits des uns et des autres, battant en brèche ses années de vie et de sacrifices qu’il a consenties pour la Côte d’Ivoire et le PDCI-RDA. Le prestige qu’il a incarné est passé à vau-l’eau,  faisant de lui l’expression du passé.

Cette préoccupation légitime, à savoir sa succession,  a suscité et continue de susciter la réaction de chacune et de chacun de nous ; militantes et militants, sympathisants du PDCI-RDA, Ivoiriennes, Ivoiriens et le monde entier.

Lors du dernier bureau politique du 10 Octobre 2023, il a été décidé que le PDCI-RDA organise un congrès, le 16 décembre 2023, afin de désigner le nouveau Président du parti avant d’organiser les obsèques de feu le Président Aimé Henri KONAN BEDIE.

Cette décision du Bureau Politique a laissé la porte ouverte à toutes les velléités de candidature avec leurs corollaires de déclarations.

Des militantes et militants et non des moindres, des élus du parti qui sont les voix désignées par les militantes et militants de base, des voies autorisées pour renforcer la cohésion au sein du parti, ont cédé au populisme et à la politique politicienne.

Malheureusement, ces actes ont fragilisé le parti et porté atteinte à son équilibre, avant même la mise en place du comité électoral et l’annonce de la campagne.

Chères militantes et militants, le PDCI-RDA : le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement Démocratique Africain, fondé sur les bords du grand Niger avec foi, avec amour, sur le sol de nos aïeux, sous la protection des cieux, ne mérite pas une telle gestion et un tel fonctionnement.

Le monde entier, les Ivoiriennes et les Ivoiriens attendent beaucoup de nous, nous devons, toutes et tous sans exception aucune, faire bloc afin que le PDCI-RDA, parti d’espérance, d’hospitalité, d’amour, de dialogue, de fraternité et de PAIX, avec des militantes et militants rempli(e)s de vaillance, soit revigoré dans le bonheur et la dignité, car nos illustres disparus qui sont passé de l’autre côté de la vie, nous regardent avec bienveillance.

Conformément à nos us et coutumes et la place qu’occupent nos disparus dans nos vies, nous devons agir avec beaucoup de sagesse dans le recueillement et la prière.

Nous devons nous détourner des attitudes qui peuvent nous faire perdre de vue notre objectif, en gardant nos pieds dans la tradition et nos têtes dans le modernisme, en faisant recours au comité des sages du PDCI-RDA, comme le disait feu le Président Felix HOUPHOUET BOIGNY : « Nous voulons aller de l’avant, assurément, mais sans pour autant renier notre passé, sans tourner le dos à celles de nos formes de civilisations qui constituent notre originalité et dont le monde a grand besoin, nous le savons ».

Nous devons invoquer la puissance du Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, afin qu’il guide nos pas et nos réflexions pour ne pas que le parti amorce un nouveau départ, sans la présence de DIEU.

Cette mission que j’exécute est la résultante de ma filiation biologique avec feu le Président Felix HOUPHOUET BOIGNY et des enseignements que j’ai reçus de lui et aussi en ma qualité de militant naturelle du PDCI-RDA, et particulièrement de mon attachement au Créateur.

Je ne l’ai jamais voulu et pensé, mais seul le Créateur sait pourquoi il envoie chacune et chacun de nous sur cette terre. Lui seul sait la mission prophétique qu’il a pour chacune et chacun de nous.

C’est un appel que je ressens et dont je ne peux me défaire. C’est plus qu’une mission, c’est un sacerdoce car comme vous le savez, mes congénères et moi qui avons vécu sous la coupole de feu le Président Felix HOUPHOUET BOIGNY avons été élevés, éduqués et impactés par les principes sacro-saints de la vie religieuse et je sais que presque toutes et tous, nous partageons la même conception spirituelle.

Nous devons demeurer dans la prière et travailler à consolider les acquis de notre parti afin de le repositionner au sommet de l’Etat. Le monde entier nous regarde. Pour la majorité des populations qui vivent sur le territoire national, nous sommes à travers le PDCI-RDA, l’espoir de milliers de personnes, surtout les femmes et les jeunes.

Fiers militantes, militants et sympathisants du PDCI-RDA, le parti nous appelle, si nos militantes et militants qui ont lutté pour l’indépendance de notre pays, ont dans la douleur et le combat, au prix de leur vies, fondé le PDCI-RDA et ramené la liberté, notre devoir sera d’être un modèle de l’espérance promise à l’humanité au profit du parti.

Forgeons unis dans la foi nouvelle le PDCI-RDA de demain, avec résilience, amour et fraternité, dans le bonheur, étant donné que c’est le parti fondé pour servir le vaillant peuple ivoirien.

Chers militantes, militants et sympathisant du PDCI-RDA

Membres du comité des sages

Membres du bureau politique

Membres du grand conseil

Membres du secrétariat exécutif

Délégués et secrétaires de sections

Présidents de comité de base

Cette adresse est la deuxième que je produis. A cet effet, je tiens à remercier les milliers de personnes ; les militantes, militants et sympathisants du PDCI-RDA réunis au sein de l’OHCI qui ont traduit mes idées dans une correspondance du dimanche 26 novembre 2023.

Je remercie toutes les personnes qui ont adopté et épousé cette mission de sensibilisation, de médiation et de PAIX. Les personnes qui ont décidé de s’associer à cette mission difficile mais noble et exaltante.

Je suis rassuré et je tiens à rassurer toutes les organisations, les mouvements et associations qui ont manifesté et manifestent le désir de s’associer à cette mission, que DIEU nous donne la force nécessaire et le temps matériel pour des rencontres de travail.

Que DIEU dans son immense bonté et son infinie miséricorde nous bénisse.

Je vous remercie.

Fait à Abidjan, le 05 Décembre 2023

Houra Théodore Houphouët-Boigny

Chef de la grande famille Houphouët-Boigny de Yamoussoukro

 

 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié