Yamoussoukro – Plus de 5000 personnes ont pris part à la 4e édition d’Happy Run

Ils étaient plus de 5000 Happy Runners à participer à la  4e édition de l’activité sportive Happy Run qui s’est tenue, le samedi 20 avril 2024, à Yamoussoukro, capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire.  « C’est une activité qui se prépare trois mois en avance, car elle est très harassante surtout quand cela est proche de la fête du Ramadan. Pour mieux le faire, il faut être loin du Ramadan», a soutenu Victor D. Yapobi, président du comité d’organisation.

 « Je suis très heureux car la jeunesse a pris du plaisir. Nous avions des partenaires  spéciaux qui ont offert  des jeux de qualité, des stands de restauration qui ont permis à nos Happy Runners de se restaurer  à moindre coûts et des artistes pour combler le tout », s’est réjoui le président du comité d’organisation (PCO). Qui a rappelé que la distance parcourue par les Runners était de 5 km partant de la Fondation Félix Houphouët-Boigny à  la place Jean-Paul II.

Pour M. Porquet Hervé, responsable des exposants happy Runners, les objectifs de cette initiative sont encourageants.  « Nous voulons que la jeunesse se raconte, s’amuse, mais  elle ne doit pas perdre ses objectifs : Elle doit prendre ses études  au sérieux », a-t-il affirmé.

Et d’ajouter : «Happy Run n’est pas une course mais  une marche colorée  qui vise à se colorer  au maximum possible sur le parcours avant d’arriver sur le site. C’est une activité de masse de jeune d’horizons diverses dont  la participation nécessite au préalable l’achat de kits à hauteur de 5000 ou 10 .000 Fcfa. Happy Run s’accompagne d’une sonorité musicale sous la  supervision des sapeurs-pompiers  avec  un staff sécuritaire incontournable».

Quant à Mme Georgette Kouassi, Directeur chargée du civisme et de la citoyenneté au ministère de la promotion  de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique, elle s’est dite satisfaite d’avoir pris part à cette rencontre. « Nous avons voulu cet Happy Run de la citoyenneté avec M. Victor D.Yapobi pour  informer, sensibiliser la jeunesse sur les fléaux  tels que la drogue, l’alcool etc. et dire aux jeunes qu’on peut aussi s’amuser de manière saine, sans stupéfiants en respectant les autres », a-t-elle affirmé .

Ferdinand N’Guessan

Correspondant permanent à Yamoussoukro

 

       

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié