Le célèbre rappeur américain P. Diddy au centre d’un scandale – Une vidéo accablante dévoile tout

Le rappeur Sean Combs, alias P. Diddy, avait réglé une plainte de son ex-femme Cassie à l’amiable en novembre dernier, après des accusations de violences grave dans un hôtel. Déchaînement de violence. Rattrapé depuis 2023 par de nombreuses accusations de viols, d’exploitations sexuelles et de violences physiques et psychologiques, le rappeur américain Sean « Diddy » Combs, mieux connu sous le nom de P. Diddy, voit cette fois remonter des images de ses actes. Ce vendredi 17 mai, la chaîne américaine CNN a en effet dévoilé et diffusé un montage d’images de vidéosurveillance où l’on peut voir « Puff Daddy » rouer de coups son ex-compagne, la chanteuse «Cassie » Ventura. Voici ce que l’on sait de ces images qui remettent le récent procès du rappeur sous le feu des projecteurs.

Hôtel InterContinental

Les images dévoilées et authentifiées par CNN et relayées sur les réseaux sociaux donnent à voir une scène d’une rare violence. Elles datent du 5 mars 2016 et montrent « Cassie » se déplaçant dans un couloir de l’hôtel InterContinental de Los Angeles. Sur ces images, on la voit vêtue d’un manteau à capuche et d’un jean et portant un sac à main et un sac de voyage. Mais la suite du montage permet de voir P. Diddy surgir dans un couloir et se rendre en courant vers la chanteuse R&B. Arrivé dans son dos, « Diddy », vêtu d’une simple serviette, s’attaque à elle de dos en l’attrapant violemment par la nuque avant de la projeter à terre et de lui asséner plusieurs coups de pied.

La scène se poursuit avec le rappeur américain ramassant les affaires de son ancienne compagne avant de la traîner par la capuche ou le col de son manteau vers un autre couloir de l’hôtel. Sur d’autres images de surveillance du lieu, on aperçoit « Cassie » se relever avec difficulté, avant de rassembler ses affaires et d’utiliser un téléphone de service près d’un ascenseur. Quant à P. Diddy, le montage dévoilé par CNN le montre également seul, assis sur une chaise d’un couloir de l’hôtel californien. Filmé par l’intermédiaire d’un miroir, on le voit alors jeter des objets de décoration dans la direction de « Cassie », sans que celle-ci ne soit visible à l’image.

Illustration de la plainte

Ces images qui font froid dans le dos sont liées à une affaire de justice déjà bien connue. En effet, une plainte au civil déposée à New York en novembre dernier par « Cassie » Ventura décrivait notamment une agression physique particulièrement violente dans un hôtel en 2016, en plus d’une accusation d’un viol en 2018 et de faits de violence et de « déviance » pendant près d’une décennie. Toutefois, cette plainte au civil avait été réglée « à l’amiable »moins de 24 heures après avoir été déposée, selon un accord confidentiel dont les détails restent inconnus.

Avant l’accord, P. Diddy niait tous les faits qui lui étaient reprochés et n’avait pas été inculpé au pénal. Pour autant, l’avocat de son ancienne compagne a confirmé au New York Times que la femme présente sur les images de ce montage représente bel et bien « Cassie » Cette « vidéo, à se retourner l’estomac, ne fait que confirmer le comportement de prédateur de M. Combs », a ainsi dénoncé, Douglas Wigdor, qui salue le « courage » de sa cliente. L’avocat a également confirmé que la séquence vidéo correspondait aux allégations du procès de novembre.

Série noire

Ces nouvelles révélations sur le comportement du rappeur milliardaire de 54 ans sont loin d’être une nouveauté. Et comme le rappelle le New York Times, Sean Combs fait l’objet de plusieurs poursuites par au moins deux femmes et un producteur pour des faits de viol et d’attouchements sexuel. La star du hip-hop est également sous le coup d’une enquête fédérale pour des faits de traite d’êtres humains et d’exploitations sexuelles, notamment pour des relations sexuelles forcées avec des hommes prostitués.

Ses domiciles avaient ainsi fait l’objet de perquisitions en Californie et en Floride, mais il s’est toujours défendu de ces accusations, qualifiées d’ailleurs d’« allégations écœurantes » émanant de personnes cherchant à se faire de l’argent facile. L’avocat de P. Diddy avait quant à lui évoqué une « chasse aux sorcières » avec une « sur utilisation flagrante de la force militaire » lors des perquisitions aux domiciles de son client.

(Source : Le HuffPost )

Légende photo : Le rappeur milliardaire américain de 54 ans, Sean Combs alias Puff Daddy ou P. Diddy est véritablement dans de sales draps.

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié