Après le meeting de Gbagbo à Agboville – L’artiste et cadre du RHDP, Noël Dourey, réagit et ironise

L’artiste-chanteur et cadre du Rassemblement des Houphouétises pour la démocratie et la paix (RHDP), le parti au pouvoir en Côte d’Ivoire, Noël Dourey, a pris la parole, ce mercredi 17 avril 2024, sur les réseaux sociaux pour défendre la vision de développement du président de la République, Alassane Ouattara, président du RHDP, pour la Côte d’Ivoire. Et stigmatisé les propos tenus par l’ancien président de la République, Laurent Gbagbo, lors de son récent meeting politique à Agboville. Selon lui, le président Ouattara s’efforce à donner aux Ivoiriens « le bonheur qu’ils méritent ». Pendant ce temps, « les amis d’à-côté sont dans la cuisine », a-t-il soutenu.

Faisant allusion à Laurent Gbagbo, président de la formation politique Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI) qui parlait, le samedi 6 avril 2024, à Agboville, lors de la célébration de la « Fête de la renaissance » initiée par son parti, de son séjour carcéral à la CPI. Tirant à boulets rouges sur son ex-codétenu Charles Blé Goudé, M. Gbagbo a minimisé la disponibilité de celui-ci quand ils étaient prisonniers à La Haye et affirmé que c’est Nadiani Bamba dite Nady Bamba, sa compagne, qui le nourrissait ; c’est elle qui donnait l’argent, a-t-il dit, pour que, Blé Goudé, qu’il n’a pas nommément cité durant son meeting, lui fasse la cuisine.

« Nos amis d’à-côté sont déjà dans la cuisine … »

 Noël Dourey a cité les efforts du président Alassane Ouattara pour faire de la Côte d’Ivoire un véritable pôle d’attraction, comme en témoignent les événements tels que la CAN 2023 et le MASA  2024. Il a aussi souligné que tous les indicateurs sur la Côte d’Ivoire notent une plus-value importante, démontrant que le pays, malgré son endettement, est un pays solide avec une capacité pour rembourser sa dette. « Au moment où le président Alassane Ouattara s’efforce à donner aux Ivoiriens le bonheur dont ils ont droit, au moment où Alassane Ouattara dans sa vision de faire de la Côte d’Ivoire , un véritable pôle d’attraction, on l’a vu avec la CAN, on est en train de le voir avec le MASA aussi ; au moment où tous les indicateurs pour la Côte d’Ivoire notent une plus-value importante, au moment où les indicateurs démontrent que la Côte d’Ivoire, malgré la dette, est un pays solide parce que c’est un pays qui a une capacité pour rembourser ses dettes, au moment où Alassane Ouattara veut offrir le meilleur aux Ivoiriens, nos amis d’à-côté sont déjà dans la cuisine », a indiqué le membre du Bureau politique du RHDP.

200 millions de Fcfa par semaine sous Gbagbo

 Il a ensuite critiqué ceux qui se concentrent sur des questions qu’il qualifie de triviales, comme « Qui a préparé le riz ? » ou « Qui a donné à manger à qui ? », les accusant d’en faire leur programme de gouvernement alors qu’ils sont déjà en pré-campagne pour la présidentielle de 2025.  Noël Dourey  a exhorté les Ivoiriens à ne pas laisser leurs vies et celles de leurs enfants entre les mains de ceux qui sont préoccupés par  « la cuisine ».

Noël Dourey a également rappelé les difficultés rencontrées par les paysans sous l’ancien président Gbagbo, affirmant que ce dernier avait déclaré à la télévision que tant que la Côte d’Ivoire encaissait le Droit unique de sortie (DUS), les paysans devraient se débrouiller seuls. Il a critiqué Laurent Gbagbo pour avoir validé le prix du cacao à 400 FCFA, puis de réclamer aujourd’hui que le cacao soit payé à 4.000 FCFA. Selon lui, cela démontre d’un manque d’éthique politique.

Il a aussi soutenu le fait que, selon les dirigeants de la filière cacao sous Gbagbo qui comparaissaient devant les tribunaux, ils donnaient chaque semaine la somme de 200 millions de Fcfa au palais présidentiel. « Donner 200 millions de Fcfa par semaine à la présidence de la République. Pourquoi cela alors que le président Gbagbo avait un fonds de souveraineté… », s’est interrogé Noël Dourey. L’artiste-chanteur et cadre du RHDP a souligné que la Côte d’Ivoire n’a pas besoin de politiciens qui cherchent à garder l’argent « dans la cuisine ». Il a appelé à une politique plus sérieuse et centrée sur le développement du pays.

Robert Krassault

ciurbaine@yahoo.fr

 Légende photo : L’artiste-chanteur et cadre du RHDP, Noël Dourey, a réagi de façon allusive au meeting de l’ancien président Laurent Gbagbo. 

 

Laissez une réponse

Votre email ne sera pas publié